Catégories
Cirque

Tout savoir sur l’antipodiste

Qu’est-ce que l’antipodiste ?

Un antipodiste est une personne de cirque qui dispose de talents en acrobatie. A la différence de tant d’autres disciplines de cirque comme le spectacle enfants de clown pour enfants, celui qui pratique l’antipodisme s’allonge sur le dos et jongle avec ses membres inférieurs, en utilisant soit des tonneaux soit des balles ou tout autre objets très visuels. En d’autres termes, le spécialiste de cette discipline fait des mouvements acrobatiques, de la jonglerie avec ses pieds et jambes en l’air. Parfois, il utilise également ses mains pour impressionner davantage le public. Un antipodiste est capable de faire tourner aussi bien des individus que des objets en se servant uniquement de ses pieds.

Dans la majorité des cas, l’antipodisme est pratiqué sur un trinka. Il s’agit d’un support spécial qui est une sorte de couchette, permettant de maintenir le dos contre le sol.

Quant à son origine, elle remonte au Xe siècle. Ce sont les Chinois qui l’ont pratiqué en premier mais on l’a surtout remarqué durant les rituels au Mexique précolombien. Certains appellent la discipline de l’antipodisme : « acte de Risley ». Ce dernier étant le spécialiste de l’acrobalance de cirque et qui a développé cet acte aux États-Unis au XIXe siècle.

Comment devenir antipodiste ?

La maitrise de cette discipline de cirque ne se fait pas en un jour. En effet, non seulement, l’antipodisme nécessite une longue durée d’entrainement mais des compétences, des actions ainsi que de la bonne condition physique entrent en jeux pour être capable de manipuler les techniques de jonglage. Apprendre à jongler avec ses pieds n’est pas pareil qu’avec les mains. L’apprentissage est long et les remises en question sont importantes.

Entre autres, celui qui veut se former pour devenir un spécialiste en cette discipline devrait disposer des compétences suivantes:

  • être capable de créer des tours de jonglerie qui lui sont propres
  • savoir manipuler des objets en toute sécurité avec ses membres inférieurs
  • être capable d’improviser en cas d’éventuelle chute d’un objet
  • avoir de la patience pour s’entrainer quotidiennement.

Étant donné qu’il sera un homme ou une femme de cirque, il doit également avoir le sens du spectacle, plus d’imagination et d’originalité pour ses tours de jonglerie. Il devrait également disposer d’une grande capacité de concentration. Il est à noter que ce métier ne convient ni à celui qui est sujet au vertige ni à celui qui perd rapidement son sang-froid.

Ceux qui répondent à ces profils peuvent suivre ainsi des formations dispensées par les écoles de cirque. Il existe par ailleurs quelques organismes privés qui proposent des cours permettant d’acquérir un certificat en management des arts du cirque. Le métier d’antipodiste n’est pas commun .

Il intervient dans différentes structures. Il est possible de le découvrir aussi bien au Cirque traditionnel de Saint-Pétersbourg que dans une soirée évènementielle. Il illuminera par sa dextérité le lieu de la représentation.





Artiste venue tout droit de la république de Chine en 1956 présenter son spectacle à l’Olympia de Paris. Cet acrobate antipodiste utilise une ombrelle et adroitement la fait rouler sur la tranche pour ensuite la faire valser en l’air.